Sélectionner une page

Nina Faustine puise son inspiration dans la culture fanzine et Do It Yourself. Autodidacte, elle se joue des tabous et des codes sociaux, aimant à s’emparer, avec humour et dérision de sujets sensibles tels que la nudité, l’intimité des sentiments ou encore les troubles psychotiques. Son travail constitue une interrogation sur l’esthétisme des corps, de leur diversité à leur déchéance. En plaçant le spectateur dans une position de voyeur, elle bouleverse notre relation au corporel. Liant les mots l’image, son tracé naïf sait aussi se révéler acerbe et provocateur, lorsqu’il s’immisce sur le terrain des proverbes et qu’il mêle les punchlines aux grivoiseries décalées.

Toujours à l’écoute et les yeux grands ouverts, Nina Faustine tire aussi bien son inspiration des anciens tatouages de marins que des compositions cubistes, des contes fantastiques de Maupassant aux poèmes surréalistes de Prévert, de l’humour potache d’Hara Kiri à la noirceur des scènes de Navette, des sonorités mélancoliques du blues aux tubes acidulés des années 80. Son univers est un patchwork d’influences issues de la culture et de la contre-culture populaire.

Comment est née cette collaboration et quelles ont été tes inspirations ?

J’ai été contacté de manière simple et naturelle par Laurent Maupoint, créateur des thés Lagosta. J’ai donc travaillé sur plusieurs visuels en m’inspirant des légendes du Roi René et de la tapisserie de l’apocalypse, symbole angevin bien ancrée dans l’imaginaire collectif. J’ai aussi voulu montrer la douceur et la sympathie d’un gouter gourmand; le thé comme lien social.

 

Que représente cette collaboration ?

Illustrer pour Lagosta a été pour moi assez spontané. J’ai tout d’abord été flattée de faire partie des dessinateurs angevins affectionnés par Laurent, mon travail étant globalement subversif. Puis il m’a semblé plutôt aisé de participer à ce beau projet qui vise à mettre en avant la ville d’Angers, les bonnes choses et l’épicurisme ainsi que les artistes locaux.

Pour toi,  qu’est-ce que Lagosta ?

Je vais résumer cela en quelques mots : saveur, anticonformisme et chaleur humaine !


Retrouvez le travail de Nina Faustine sur son Instagram